Accueil  La Chaire  Activités Étudiante
Ingénieure
Professeur Parent Collaborateurs Contactez-nous

Restez à l'affût pour les prochaines activités !


Zoom sur...

Le 15e anniversaire de la Chaire Marianne-Mareschal !


1. LA PROFESSION D'INGÉNIEURE

L’ingénieure invente des produits et des façons de faire  pour faciliter la vie de l’Homme. Il apporte son expertise technique et sa créativité en tenant compte de contraintes de temps, de ressources, d'innovation, d'ergonomie et de respect de l'environnement et des réglementations.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ing%C3%A9nieur

(FAIRE UN MENU QUI MÈNE À CHACUNE DES SOUS SECTIONS SUIVANTES)
1.1  Qui sont les ingénieures?
1.2  Que font les ingénieures?
1.3  Où sont les ingénieures?

1.1  Qui sont les ingénieures?

(voir fichier « nouveausite/profil_ingenieure.php » à partir « cdparentsv2.0/carriere2.php»)
Les ingénieures ont des personnalités et des caractères aussi variés qu’il existe de types d’emplois en ingénierie. Cependant, plusieurs d’entre elles possèdent des qualités personnelles semblables et des intérêts communs et c’est pourquoi il est possible de déterminer le profil « type » d’une ingénieure.

http://www.chairemm.polymtl.ca/nouveausite/cdparentsv2.0/Carriere_files/Caverne.jpg


1.1.1 Formes d'intelligence mises en valeur par les ingénieures

Inspiré du texte de Gervais Sirois

http://www.fcpq.qc.ca/docs/fr/reference/enfant_ado_parent/2000_09.htm (consulté le 05 juillet 2010)
Par le passé, les scientifiques qui étudiaient le cerveau pensaient qu'il n'existait qu'un seul type d'intelligence générale, mesurable à l'aide du quotient intellectuel (QI). Aujourd'hui, nous savons qu'il existe plutôt huit formes d'acquisition du savoir: le système des intelligences multiples.
Les personnes intéressées par la profession d'ingénieure utilisent surtout l'un des trois types d'intelligence suivants:

- logico-mathématique;
- intrapersonnelle;
- naturaliste.

Logico-mathématique : On la reconnaît par une force dans les habiletés en résolution de problèmes et en mathématiques. Celui ou celle qui la possède pose les questions «pourquoi» et «comment», veut raisonner sur les choses, veut savoir «ce qui arrivera ensuite» et pense de façon «séquentielle».
Pistes pour en favoriser l’expression : travailler à l’ordinateur, programmer, classer des objets, pratiquer les sciences et la lecture, aimer les discussions et l'exploration, résoudre des mystères, jouer avec des mots, déchiffrer des codes, visiter des musées, résoudre des énigmes, proposer des problèmes qui nécessitent la réflexion et des activités de calcul.
Hubert Reeves est un bon exemple de ce type d’intelligence.

Intrapersonnelle : On la reconnaît par l’amour de la solitude. Celui ou celle qui la possède aime réfléchir, a une bonne compréhension de ses forces et de ses faiblesses, est habile dans la définition d’objectifs et se sent bien lorsqu’il/elle est seul(e). 
Pistes pour en favoriser l’expression : écrire un journal, relaxer, apprendre sur soi-même, pratiquer des exercices de concentration, réfléchir, méditer, se réserver des temps de solitude.
Gandhi est un bon exemple de ce type d’intelligence.

Naturaliste : On la reconnaît par l’habileté à organiser, sélectionné, regrouper, lister. 
Pistes pour en favoriser l’expression : concevoir des systèmes, structurer des idées, poser des questions, mettre les choses en ordre, regrouper les gens (selon les styles d’apprentissage, les intelligences multiples), jardiner, concevoir des décorations intérieures, faire de la recherche scientifique, enseigner, administrer, enquêter, entraîner, faire un travail d’enquête, explorer et faire des remue-méninges.
Charles Darwin est un bon exemple de ce type d’intelligence.
Il est à noter que les autres formes d'acquisition du savoir sont également adaptées à cette profession mais à des niveaux différents. Par exemple, l'intelligence interpersonnelle est souvent sollicitée de la part des ingénieures puisque que ces dernières doivent régulièrement travailler avec des professionnels occupant diverses fonctions comme les employés de production, les clients ou d'autres scientifiques. 

Pour en savoir plus sur les types d'intelligence
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_intelligences_multiples - Consulté le 05 juillet 2010

Pour connaître votre type d’intelligence
http://www.emploisetc.gc.ca/toolbox/quizzes/mi_quiz.do?lang=f - Consulté le 05 juillet 2010

1.1.2 Profil RIASEC typique des ingénieures

Inspiré de l’information contenu sur le site http://dico.monemploi.com/I/1015Ingenieuragricole.html consulté le 05 juillet 2010

Les activités professionnelles, de même que les environnements de travail, ont tendance à réunir des personnes qui partagent des intérêts communs et qui, dans une certaine mesure, se ressemblent. Le choix d'une profession ou d'un métier est alors une forme d'expression de la personnalité d'un individu ; c’est la théorie des intérêts vocationnels.
Cette idéologie a été émise par le psychologue et chercheur américain John Holland (1959-1997). Ce dernier a questionné plusieurs centaines de personnes, tant au sein de l’armée américaine que de l’Université du Michigan, au sujet de leurs choix professionnels. Les résultats de ses recherches soutiennent que l'association des travailleurs à un type de carrière serait déterminée par leurs habiletés, leurs intérêts et leur personnalité. Certaines activités seraient donc mieux adaptées à un type de personnes plutôt qu’à un autre. 
Selon le modèle Holland (ou la typologie professionnelle RIASEC), les trois caractéristiques dominantes chez les ingénieures sont le R-I-E. Évidemment, ces professionnelles ne possèdent pas toutes les caractéristiques des types réaliste, investigateur et entreprenant mais représentent plutôt un heureux mélange des éléments présentés ci-dessous.

Réaliste (R) : Les ingénieures sont des personnes qui, généralement, préfèrent réaliser des travaux concrets qui leur permettent d’obtenir des résultats tangibles. Elles utilisent parfois des outils et font fonctionner des appareils, des machines, des véhicules. Certaines ont le sens de la mécanique et le souci de la précision. Ces personnes présentent souvent  des qualités parmi les suivantes : patience, minutie, constance, sens pratique, naturel, franchise et simplicité.

Investigateur (I) : Les ingénieures sont généralement douées pour résoudre des problèmes techniques car, en plus d’être observatrices, elles cherchent à comprendre l’explication des phénomènes physiques et mécaniques qui les entourent. Elles se basent sur des connaissances théoriques pour agir. Ces personnes sont habituellement critiques, rigoureuses, logiques, intellectuelles, curieuses, calmes et persévérantes.

Entreprenant (E) : Les ingénieures aiment généralement influencer leur entourage d’une quelconque manière. Leur capacité de décision, leur sens de l’organisation et leur habilité à communiquer leur permet d’atteindre cet objectif. Plusieurs d'entre elles ont le sens de la planification et de l’initiative et savent mener à bien leurs projets. Ces personnes sont généralement persuasives, énergiques, optimistes, ambitieuses, déterminées, diplomates, débrouillardes et sociables.
Identifiez le profil RIASEC de votre fille et la liste des métiers qui s’y rattache

1.1.3 Ingénieure ou chercheure?

Il est possible de faire certaines distinctions entre les tâches exécutées par l’ingénieure et celles exécutées par la chercheure (ex. chimiste, mathématicienne...).
Pour réaliser des projets, l’ingénieure utilise sa créativité, ses connaissances scientifiques et certaines théories élaborées par les chercheures. L’ingénieure améliore ou conçoit des produits et des services et résout des problèmes technologiques. Ses connaissances touchent les domaines technique, économique, social et humain.

vs
cher
INGÉNIEURE
 
SCIENTIFIQUE
Application de la recherche fondamentale à des réalisations technologiques concrètes 
 

Effectue de la recherche fondamentale
Élabore de nouvelles théories

outefois, la formation d’ingénieure permet aussi de travailler et recherche et développement. Dans ce cas, la chercheure et l’ingénieure ne font qu’une.

1.2 Que font les ingénieurs?

(voir fichier « nouveausite/definition.php» à partir « cdparentsv2.0/carriere2.php»)
Il existe plus d'une dizaine de programmes d'études en ingénierie. Certains d'entre eux se recoupent ou mènent à l'obtention d'un diplôme équivalent. Les principales spécialités sont présentées ci-dessous.

Génie agroenvironnemental (agricole)

http://ch.monemploi.com/universitaire/g/377GenieagroenvironnementalGeni.html
http://dico.monemploi.com/I/1015Ingenieuragricole.html

L’ingénieure en génie agroenvironnemental applique les principes d'ingénierie à la production et à la transformation des produits agricoles dans une perspective de développement durable. Elle étudie et propose des solutions qui permettent de résoudre divers problèmes liés à l'exploitation agricole et à l'industrie agroalimentaire, c’est-à-dire accroître la production des entreprises, la commercialisation des produits et améliorer la protection de l'environnement agricole.

Champs de pratique
-
Construction agricole
- Drainage, irrigation et conservation des sols
- Énergie 
- Gestion de l’environnement
- Mécanisation agricole
- Transformation primaire des produits agricoles

 

Génie alimentaire

http://ch.monemploi.com/universitaire/g/378geniealimentaire.html
http://dico.monemploi.com/I/1068Ingenieur-concepteurdanslin.html

L’ingénieure en génie alimentaire applique les principes et les concepts du génie à la manutention, à la fabrication, au traitement, à la transformation et à la distribution des aliments du producteur agricole au consommateur, tout en veillant à leur qualité. Elle participe également à la mise au point de nouveaux procédés et équipements en vue de les vendre aux entreprises. À cette fin, elle détermine les besoins de l'entreprise, évalue et installe les systèmes de production et assure un suivi technique auprès des clients.

Champs de pratique
-
Conception de nouveaux procédés
- Distribution et transport
- Fabrication
- Qualité

Génie biomédical

http://ch.monemploi.com/universitaire/g/646geniebiomedical.html
http://dico.monemploi.com/I/1017Ingenieurbiomedical.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/biomedical.php#role

Le génie biomédical consiste dans l'application des principes du génie à l'étude, la modification et le contrôle des systèmes biologiques, ainsi qu'à la conception et la fabrication de produits pour la surveillance des fonctions physiologiques et pour l'assistance au diagnostic et au traitement de patients. Ce qui distingue l’ingénieure biomédical d’une ingénieure de formation classique, c’est qu’elle est capable d’analyser un problème à la fois du point de vue de l’ingénieure et à la fois du point de vue de la spécialiste du domaine médical. Elle doit être consciente des difficultés particulières associées aux êtres vivants et est appelée à évaluer un ensemble plus étendu de solutions que dans les domaines traditionnels du génie.

Champs de pratique
-
Environnement
- Informatique
- Microbiologie
- Pharmaceutique

 

Génie chimique 

http://dico.monemploi.com/I/1018Ingenieurchimiste.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/388GeniechimiqueChemicalEnginee.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/chimique.php#role

Contrairement à ce que son titre peut laisser entendre, l’ingénieure en génie chimique ne travaille pas en laboratoire mais bien en milieu industriel. Elle applique ses connaissances en chimie pour développer des procédés de fabrication et des équipements destinés à la transformation chimique des produits, tout en respectant la recette de fabrication développée par les chimistes. Elle assure également la qualité des produits tout en veillant à la prévention et à l'élimination de la pollution.

 Champs de pratique
Alimentation       
Biotechnologies (biologie cellulaire) 
-
Environnement (pollution industrielle, gestion des déchets)
Métallurgie
-
Pâtes et papiers 
- Pétrochimie
- Plasturgie
- Pharmaceutique

Génie civil

http://dico.monemploi.com/I/1022Ingenieurcivil.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/389GeniecivilCivilEngineering.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/civil.php#role

L’ingénieure en génie civil est au coeur de la vie en société car elle est en charge de la construction de structures et d'infrastructures essentielles à la vie moderne. À cette fin, elle procède à des études d'impact, analyse les devis estimatifs, établit des plans détaillés, visite les chantiers, surveille et coordonne les travaux de construction, d’entretien et de réparation. Elle est également soucieuse de la sécurité, du respect et de la protection des gens et de l'environnement.

Champs de pratique
Construction
- Environnement (traitement des eaux usées, réseaux d’aqueduc)
- Géotechnique (s’assurer que le sol peut supporter les structures)      
- Hydrologie, hydraulique
- Structure (choix de matériaux pour les constructions)      
- Transport

Génie électrique

http://dico.monemploi.com/I/1034Ingenieurelectricienenergie.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/394GenieelectriqueElectricalEng.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/electrique.php#role

L’ingénieure en génie électrique conçoit des plans d'installations pour la production, la distribution et l'utilisation domestique et industrielle de l'électricité. Elle conçoit également des éléments électroniques utilisés dans plusieurs secteurs tels que la communication, l'informatique et la télécommunication. Elle s'efforce de concevoir des plans d'installations sécuritaires afin de répondre aux besoins des utilisateurs et veille à ce que le produit conçu réponde aux normes de sécurité et de qualité ainsi qu'aux spécifications techniques.

Champs de pratique
-
Automatique (automatisation de robots)
Avionique
Communications et télécommunications
- Électronique
Électrotechnique (énergie électrique)
- Informatique
Mécatronique (électronique + automatique + ordinateurs)
Technologies spatiales

Génie géologique

http://dico.monemploi.com/I/1057Ingenieurgeologue.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/396Geniegeologique.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/geologique.php#role

L’ingénieure en génie géologique fait des analyses sur l'utilisation du sol, du sous-sol et de ses ressources en vue de répondre à des besoins précis dans l'industrie minérale (gisements souterrains exploitables) et l'industrie de la construction (étude du sol et du sous-sol pour supporter les ouvrages). Elle se préoccupe de bien analyser l’écorce terrestre et d'évaluer les risques que peuvent entraîner les projets de construction ou d'exploitation minière afin que des mesures préventives soient prises pour protéger la vie humaine et l'environnement.

Champs de pratique
- Construction (excavation et phénomènes naturels destructeurs)
- Environnement (décontamination des sols, traitement des eaux)
- Géologie minière (évaluation et exploitation)
Géophysique appliquée (physique appliquée à l’étude de la terre)
- Géomatique (cartographie, géodésie, télédétection)
- Hydrogéologie (construction de barrages)

Génie industriel

http://dico.monemploi.com/I/1059Ingenieurindustriel.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/397GenieindustrielIndustrialEng.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/industriel.php#role

L’ingénieure en génie industriel doit s’assurer de l’efficacité, de la viabilité et de la rentabilité des entreprises manufacturières et de services en optimisant la chaîne d’approvisionnement, la chaîne de production et le réseau de distribution. Son travail est structuré autour de cinq axes : les personnes, les matériaux, les équipements, l’énergie et les ressources financières.  Elle cherche à optimiser les opérations quotidiennes, à améliorer la productivité et à implanter des changements technologiques. 

Champs de pratique
- Ergonomie (conception de postes de travail)
Gestion de projets
- Logistique (approvisionnement, entreposage et distribution)
- Planification et gestion de la fabrication (chaîne de montage)
- Productique (automatisation de robots)
- Réaménagement d’usine
- Technologie de l’information (base de données)

Génie informatique

http://dico.monemploi.com/I/1042Ingenieureninformatique.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/403GenieinformatiqueInformatiqu.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/informatique.php#role

L’ingénieure en génie informatique travaille à la conception et à l'exploitation d'équipements informatiques, de langages informatiques et de logiciels spécialisés en vue de leur utilisation dans des entreprises manufacturières et commerciales. Elle développe des systèmes servant à recevoir, emmagasiner, traiter et transmettre l'information aux utilisateurs. Elle se préoccupe également de concevoir des appareils et des logiciels adaptés aux besoins des usagers en tenant compte des facteurs humains, sociaux et économiques qui se rattachent à leur utilisation.

Champs de pratique
- Électronique
- Informatique industrielle (automatisation de robots)
- Matériel numérique (représentation des données par des chiffres)
- Réseautique (conception et gestion de réseaux)
- Télécommunications
- Télématique (transmission d’information sur un réseau, ex. Internet)

Génie logiciel

http://ch.monemploi.com/universitaire/g/404GenielogicielInformatiqueetg.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/logiciel.php#role

L’ingénieure en génie logiciel applique les principes et techniques d'ingénierie à la conception de systèmes logiciels, intégrés et à grande échelle. Elle possède de solides connaissances en informatique mais se spécialise dans la conception, la fabrication et la maintenance des systèmes et des produits logiciels. Elle est généralement responsable de l'élaboration et de la gestion des projets à grande échelle où la sécurité du public est d'une importance primordiale.

Champs de pratique
- Contrôle des procédés chimiques
- Optimisation de grands systèmes
Télécommunications
Transport

Génie des matériaux (métallurgique)

http://dico.monemploi.com/I/1061Ingenieurmetallurgiste.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/392Geniedesmateriauxetdelametal.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/materiaux.php#role

L’ingénieure en génie des matériaux travaille au développement de nouveaux matériaux, étudie leurs défaillances (i.e. propagation des fissures) pour prévenir les bris ou en déterminer la cause et conseille les entreprises sur le choix des matériaux pour la fabrication de nouveaux produits ou pour augmenter leurs performances. Elle met également au point des procédés de fabrication qui assureront la qualité, la fiabilité et la durabilité des matériaux et des produits fabriqués.

Champs de pratique
- Biomatériaux (matériaux de remplacement dans le corps humain)
- Design et analyse (procédés d’élaboration et de transformation)
- Métallurgie (extraction, fonte et mise en forme des métaux)
- Physique du solide (matériaux électroniques)
- Plasturgie

Génie mécanique

http://dico.monemploi.com/I/1060Ingenieurmecanicien.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/398GeniemecaniqueMechanicalEngi.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/mecanique.php#role

L’ingénieure en génie mécanique conçoit et fabrique des machines et instruments destinés à la production de biens variés. Elle conçoit des moyens d'utiliser, de produire et de convertir l'énergie. Elle contribue autant au fonctionnement d’un moteur d’avion que d’une main artificielle ou d’un manège de la Ronde. Elle s'occupe également de la mise au point de procédés d'installation, d'entretien et de réparation des machines. Elle se préoccupe à la fois des aspects techniques et économiques, du respect des ressources humaines et de l'environnement.

Champs de pratique
-
Aéronautique
Automobile
Design et analyse (procédés d’élaboration et de transformation)
- Énergie
- Fabrication (assemblage, fabrication assistée par ordinateur)
- Ferroviaire
- Matériaux (conception et fabrication de pièces)
- Mécanique du bâtiment  (climatisation, chauffage, ventilation)
- Mécatronique (électronique + automatique + ordinateurs)
- Plasturgie
- Technologies spatiales

Génie des mines

http://dico.monemploi.com/I/1062Ingenieurminier.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/400GeniedesminesGeniedesmineset.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/mines.php#role

L’ingénieure en génie des mines réalise les plans d'aménagement d'une mine, conçoit des méthodes d’extraction et de transport des minerais, aménage la ventilation des mines souterraines et automatise leur exploitation. En tant que spécialiste des excavations dans le roc, elle peut participer également à la réalisation de grands projets de construction. Elle a le souci d'obtenir le meilleur rendement possible des gisements, d'accorder une grande importance à la santé et à la sécurité des travailleurs ainsi qu'à la protection de l'environnement.

Champs de pratique
Automatisation minière
Environnement (décontamination des sols, traitement des eaux)
- Géomécanique (propriétés mécaniques des roches)
Ouvrages et constructions

Génie physique

http://dico.monemploi.com/I/1063Ingenieurphysicien.html
http://ch.monemploi.com/universitaire/g/401Geniephysique.html
http://www.polymtl.ca/etudes/bc/information/physique.php#role

L’ingénieure en génie physique effectue des expériences en laboratoire en vue de la conception, de l'expérimentation et de la mise au point d'instruments ou de méthodes de haute technologie dans des domaines comme l'aérospatiale, l'optique, le biomédical, les matériaux de pointe ou l'électronique. À cette fin, elle étudie les propriétés de la matière, les formes d'énergie, les divers appareils spécialisés (lasers, satellites, etc.). Elle peut travailler en équipe multidisciplinaire ou diriger une équipe de chercheurs.

Champs de pratique
-
Micro et nanotechnologie (haute technologie à très petite échelle)
Nucléaire
Photonique (fibres optiques, lasers)
- Physique appliquée  (optique et physique du solide)

1.3  Où sont les ingénieures ?

(voir fichier « nouveausite/desciption.php » à partir « cdparentsv2.0/carriere2.php»)
Les activités de l'ingénieure s'exercent dans l'industrie (ex. usine manufacturière ou  alimentaire) mais également dans les entreprises de services (ex. centre de distribution, hôpital) et sur les chantiers extérieurs (ex. construction de bâtiments, travaux publics, agriculture). Certaines ingénieures travaillent dans un laboratoire, un centre de recherche ou un bureau (ex. génie conseil, recherche et développement) alors que d’autres deviennent des professeures au niveau collégial et universitaire. La spécialité de l’ingénieure influence beaucoup son lieu de travail.
Certaines ingénieures travaillent dans la même entreprise durant de nombreuses années alors que d'autres réalisent des travaux pour différentes compagnies (ex. génie conseil). Dans les deux cas, elles peuvent être appelées à voyager pour s’occuper d’un projet en particulier ou d’une des filiales de l’entreprise.
Les ingénieures travaillent souvent au sein d’équipes multidisciplinaires, c’est-à-dire des équipes regroupant des professionnels de divers domaines (ex. responsables du marketing, techniciens, comptables, mécaniciens, chimistes...). Dans leur travail quotidien, elles collaborent régulièrement avec d’autres ingénieurs, des chercheurs, des employés de production et de soutien ou encore des clients d’entreprises. La collaboration et la communication sont très importantes dans cette profession.

 

 

L'équipe
Faites connaissance avec les titulaires.

Faites connaissance avec les chargées de projet.


Femmes géniales

Faites connaissance avec des femmes géniales.

 

Partenaires
     
© 2015 La Chaire Marianne-Mareschal Webmestre fanny.lalonde-levesque@polymtl.ca