Accueil  La Chaire  Activités Étudiante
Ingénieure
Professeur Parent Collaborateurs Contactez-nous

Restez à l'affût pour les prochaines activités !


Zoom sur...

Le 15e anniversaire de la Chaire Marianne-Mareschal !


GUIDE DE LA MARRAINE INGÉNIEURE



Pourquoi ce guide?

Le concept de mentorat est simple. Il implique cependant une interaction concrète entre deux personnes qui, lorsqu’elles finissent par s’écrire ou se rencontrer, ne savent pas toujours ce qu’elles doivent dire ou faire dans le cadre de ce type de relation. Nous vous proposons donc ce guide qui répondra peut-être à certaines des questions que vous vous posez à propos du mentorat.



Voici ce que vous allez retrouver dans ce guide (cliquer sur un sujet pour vous y rendre):


Qu'est-ce que le mentorat? Pourquoi un tel programme?

Le mentorat est ce qui se produit lorsqu'une personne offre conseils, support et encouragement à une autre personne moins expérimentée. Les programmes de ce type sont de plus en plus nombreux dans les universités, principalement américaines, où ils ont vu le jour. Ils se sont avérés très efficaces en ce qui concerne la rétention des filles dans les différents domaines de sciences et d'ingénierie. Des études menées dans ces milieux ont démontré que celles qui avaient un mentor réussissaient significativement mieux que les autres sur le plan académique. Ces raisons, ajoutées au désir de faciliter l'intégration des nouvelles étudiantes à l'École, nous ont convaincu de tenter l'expérience.

L'objectif de ce programme est de permettre à des étudiantes au baccalauréat à l'École Polytechnique d'échanger avec une ingénieure qui exerce professionnellement dans leur domaine d'études. En devenant à leur tour des marraines auprès de nouvelles étudiantes, les protégées développent des habiletés leur permettant de mieux bénéficier de leur relation avec leur marraine.

En tant que marraine, vous devenez un guide et un exemple pour votre protégée, à qui vous avez beaucoup à offrir du fait de votre expérience. La chose la plus précieuse est sans doute une écoute extérieure à son milieu académique. Mais il en existe beaucoup d'autres... Vous pouvez lui faire partager votre expérience, bonne ou mauvaise. Vous pouvez lui indiquer ce qu'elle doit faire pour être mieux préparée au milieu du travail, l'aider à cibler les compétences qu'elle aura à développer. Vous pouvez l'aider à recueillir des informations pertinentes mais souvent informelles sur l'exercice de l'ingénierie.


Le courriel

Nous croyons qu'il s'agit du moyen de communication le moins contraignant dans le cadre de ce programme; c'est pourquoi nous le préconisons. Il permet d'épargner beaucoup de temps et de garder le contact même lorsque votre horaire est surchargé. D'autre part, le caractère particulier d'un courriel permet souvent d'aborder des sujets dont on ne discuterait pas de vive voix.

Votre protégée et vous pouvez néanmoins préférer le téléphone ou les rencontres en personne au courriel. Vous êtes évidemment libres d'utiliser le moyen de communication qui vous convient le mieux.


Avantages d'être une marraine

Nous croyons que la protégée n'est pas la seule à retirer des avantages du mentorat. En tant que marraine, ce programme pourrait vous permettre :

  • De vivre une expérience valorisante et enrichissante en contribuant au développement personnel et professionnel d'une personne plus jeune;
  • D'avoir l'opportunité de réflexion sur votre propre carrière;
  • De mettre à jour vos connaissances dans votre domaine;
  • D'augmenter l'estime de vous-même et affirmer vos compétences professionnelles;
  • Et peut-être même de renouveler l'intérêt que vous avez pour votre travail…

Pour débuter

Les points suivants constituent des sujets qu'il pourraient être intéressant d'aborder dans vos premiers courriels.

  • Pourquoi vous avez accepté de devenir une marraine;
  • Votre travail, ce que vous faites exactement;
  • D'autres emplois reliés à l'ingénierie que vous avez occupés;
  • Vos études;
  • Si vous vous sentez à l'aise, des informations concernant vos intérêts et goûts personnels (passe-temps, musique…), votre famille;
  • Vos attentes envers votre protégée;
  • De quoi vous voulez et ne voulez pas discuter, vos limites;
  • La fréquence de vos échanges.

Il est important d'aborder les trois derniers points afin d'éviter le plus possible les sources de frustration et les malentendus.

Y a-t-il certaines choses particulières que vous aimeriez faire savoir à votre protégée? Qu'est-ce que vous aimeriez lui apprendre? Est-ce que vous accepterez de discuter de votre vie privée ou de la sienne? Vous engagerez-vous à ne pas partager avec une tierce personne ce dont vous aurez discuté avec elle? En exigerez-vous autant d'elle? Désirez-vous qu'elle vous tutoie?

À quelle fréquence échangerez-vous? Nous suggérons une fois par semaine, mais vous pouvez être moins disponible et préférer deux échanges par mois. Vos messages n'ont pas besoin d'être toujours substantiels. L'important est de garder le contact. Il est normal, lorsque vous traversez une période très occupée, de ne pas avoir le temps d'écrire et cela peut aussi arriver à votre protégée. Vous pouvez toutefois convenir avec elle, dans l'éventualité d'une surcharge de travail ou d'étude, de tout de même envoyer un mot pour éviter de décevoir l'autre.

D'autre part, certaines personnes trouvent plus facile d'établir une routine et de s'y conformer. Par exemple, elles peuvent décider d'envoyer leurs messages à leur protégée le lundi matin. Cette façon d'établir des contacts sur une base régulière ne peut qu'être bénéfique à la fois pour votre protégée et vous.

Enfin, afin de débuter la relation sur une base plus personnelle, nous vous suggérons de rencontrer votre protégée. Ce pourrait être l'occasion, par exemple, de lui faire visiter les lieux de votre travail…


Développer une relation fructueuse

Sujets de discussion

Le sujet de discussion le plus courant – et le plus spontanément abordé par les étudiantes – concerne les expériences de carrière des marraines. Ce n'est pas le seul sujet pertinent. En vous remémorant lorsque vous étiez étudiante, vous pouvez songer à certaines choses que vous auriez alors trouvé utile de savoir. D'autres sujets peuvent être techniques, ou être en rapport avec le marrainage. Les points suivants constituent des questions qui vous aideront peut-être à cibler de quoi vous voudrez discuter avec votre protégée.

  • Quelles expériences positives avez-vous vécu en ingénierie? Avez-vous vécu des expériences négatives? Quelle expérience a été la plus bénéfique? Quel a été votre plus grand défi?
  • Qu'est-ce que vous aimez le plus à propos de votre emploi présent? Qu'est-ce que vous y changeriez, si vous en aviez la possibilité?
  • À quels défis avez-vous fait face dans votre carrière ou votre vie? Comment y avez-vous fait face? Qu'en avez-vous appris?
  • Comment percevez-vous le futur de votre carrière?
  • En tant qu'étudiante, quelles étaient vos principales préoccupations? Vos sujets d'inquiétude? À propos de quoi auriez-vous aimé être mieux informée?
  • Quelles étaient les perspectives et conditions d'emploi dans votre domaine lorsque vous êtes entrée sur le marché du travail? Quelle en a été votre impression?
  • Pensez-vous que vos collègues masculins vivent une expérience différente de la vôtre? Si oui, dans quelle mesure?
  • Avez-vous déjà fait face à un problème de discrimination? Comment avez-vous réagi?
  • Comment parvenez-vous à concilier votre carrière et votre vie personnelle?
  • Qu'espérez-vous gagner professionnellement en devenant une marraine? Et sur le plan personnel?
  • Pouvez-vous vous remémorer les occasions où un mentor ou un enseignant vous a été particulièrement utile? Qu'est-ce que cette personne a fait ou dit?
  • À l'inverse, pouvez-vous vous remémorer des occasions où l'intervention d'un mentor, d'un enseignant ou d'un modèle vous a été particulièrement néfaste? Cette intervention aurait-elle pu devenir positive? Comment?

Enfin, vous désirerez sans doute mieux connaître votre protégée. Il se peut que celle-ci ne vous parle pas d'elle spontanément. Dans ce cas, vous pourrez lui poser des questions qui lui indiqueront que vous êtes intéressée par elle. Quels sont ses cours préférés? Ou qu'elle n'aime pas? Est-elle impliquée dans un comité? Fait-elle du sport? Qu'envisage-t-elle de choisir comme orientation? Où préfèrerait-elle travailler après ses études? Dans une grande compagnie ou une PME? Envisage-t-elle de faire une maîtrise?

Causes potentielles d'échec

Plusieurs possibilités peuvent être à l'origine d'un problème vécu avec votre protégée. Nous n'énoncerons ici que les plus courantes.

Il se peut d'abord que vous ne vous ne soyez pas compatibles, ce que le jumelage ne peut toujours éviter. Vous ne partagez peut-être pas les mêmes intérêts. Vous ou votre protégée ne possédez peut-être pas les qualités attendues par l'autre. Ou l'une de vous deux sent peut-être que l'autre manque d'intérêt envers la relation, ou ne s'y implique pas suffisamment. Dans ce cas, le mieux à faire est de l'avouer et de conclure la relation pour éviter de perdre ou de faire perdre à l'autre temps et énergie.

Si votre protégée et vous n'avez pas le temps de maintenir un contact suffisant, dites-le ouvertement pour ne pas décevoir l'autre. La situation peut être temporaire; dans ce cas, vous pouvez convenir d'une pause. Dans le cas contraire, il peut être préférable de conclure la relation que de faire des promesses que vous ne pourrez pas tenir.

Si vous sentez que vous n'avez pas confiance dans les capacités de votre protégée, vous devriez vous questionner sur la perception que vous avez d'elle. Est-ce fondé ou basé sur des préjugés? Il est important de tenter d'y répondre le plus honnêtement possible car la confiance que vous avez en elle est particulièrement importante dans ce type de relation.

Nous vous avons suggéré de spécifier, dès le début, vos attentes par rapport à la relation. Il se peut cependant que l'une de vous deux soit déçue à un moment ou un autre. Dites-le clairement. Il s'agit peut-être d'un malentendu. D'autre part, ce peut être signe qu'il est temps de réviser vos attentes et engagements initiaux. Étaient-ils réalistes?

Enfin, vous devriez, en tant que marraine, veiller à ce que votre protégée n'éprouve pas un sentiment d'infériorité par rapport à vous. Cela pourrait nuire à la communication et finir par vous rendre mal à l'aise toutes les deux.

Dans tous les cas, n'attendez pas si vous sentez qu'un problème surgit. Il y a de fortes chances qu'un malentendu en soit à l'origine, mais il se peut aussi qu'on ne puisse le résoudre autrement qu'en mettant fin à la relation. Cette situation n'est pas fréquente mais vous devez savoir qu'elle peut vous arriver.

Si votre protégée a un problème

C'est une situation qui peut se produire. Elle peut avoir réellement besoin d'aide. Cependant, cela dépasse le cadre prévu de votre relation. Si cela vous arrive, n'hésitez pas à nous communiquer vos inquiétudes. Nous ferons en sorte de diriger votre protégée vers la ressource appropriée.


Responsabilités de la marraine

Communiquer ouvertement et garder le contact

C'est en vous montrant responsable dans le programme de marrainage que vous acquerrez le respect et la confiance de votre protégée. Ceci implique que vous mainteniez un contact régulier. Une phrase assurant que vous avez reçu son message et que vous y répondrez quelques jours plus tard peut suffire lorsque vous êtes trop occupée. Vous pouvez l'encourager à faire la même chose. Un phrase telle que "Je n'ai pas reçu de nouvelles de toi dernièrement. As-tu beaucoup de travail ces temps-ci?" peut aider à maintenir la communication.

Nous adresser vos questions et incertitudes

Quand vous avez des questions au sujet du programme, n'hésitez pas à nous les poser. De même, faites-nous part de vos problèmes avec votre protégée, si vous ne pouvez les résoudre.

Répondre à nos questions

Nous vous ferons probablement parvenir, à quelques reprises, un questionnaire visant à évaluer le programme de marrainage ou certaines de ses caractéristiques. De plus, comme nous n'en sommes, comme vous, qu'à notre première expérience, vous nous aiderez beaucoup en nous faisant part de vos commentaires et suggestions.


Engagement de la Chaire envers les marraines

Nous voulons que vous viviez une relation agréable et enrichissante avec votre protégée. C'est pourquoi nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu'elle se développe naturellement. Nous essaierons de vous jumeler avec une étudiante avec laquelle vous nous semblerez compatible. Nous serons disponibles pour répondre à vos questions et tenter de régler les problèmes qui se présenteront.


Sources

Brainard, S. G., Hartus, D.A. et St. George, M.R. (1998). Professional Mentor Handbook. A Curriculum for Training Mentors and Mentees. Seattle, Washington : University of Washington.

Université de Montréal. SOCP. Projet Télémaque. (Page consultée le 17 août 1999). Projet Télémaque; Des guides pour la relève! Adresse URL : http://www.socp.umontreal.ca/orient.htm#guide

WEPAN. MentorNet. (Page consultée le 17 août 1999). A Guide for Mentors. Adresse URL : http://
www.mentornet.net/Documents/Mentors/mtraining.html



Retour à la page du programme de marrainage

 

L'équipe
Faites connaissance avec les titulaires.

Faites connaissance avec les chargées de projet.


Femmes géniales

Faites connaissance avec des femmes géniales.

 

Partenaires
     
© 2015 La Chaire Marianne-Mareschal Webmestre fanny.lalonde-levesque@polymtl.ca